#makeachildcry

Faites un don

#makeachildcry

FAIRE PLEURER UN ENFANT

C'est un fait : les enfants n'aiment pas beaucoup voir le médecin. Nos instruments, nos médicaments ou nos tenues ont le don de les faire pleurer.

Hélas, beaucoup n'ont pas cette chance : 4 millions d’enfants de moins de 5 ans meurent chaque année de maladies qui pourraient être évitées.

Un simple geste peut leur sauver la vie.

#MakeChildCry
Je fais un don

Faites un don

Choisissez le nombre d’enfants que vous souhaitez aider.

10enfants
40€10 kits malnutrition
180enfants
80€180 traitements paludisme
480enfants
160€480 traitements rougeole

Aujourd’hui encore, un enfant meurt toutes les 7 secondes faute de soins.

La principale raison de ce drame ? L’extrême pauvreté.

Michaela a 5 ans. Elle est née en Grand’Anse, l’un des départements les plus pauvres d’Haïti. Victime de l’épidémie de choléra qui sévit dans le pays depuis le tremblement de terre de 2010, elle souffre de déshydratation sévère et de syncopes à répétition. Seul le traitement au sérum que lui prodigue Médecins du Monde pourra la guérir.
Dans de nombreux pays, parmi les plus pauvres de la planète, des millions d’enfants meurent à la naissance, sont victimes de maladies telles que la rougeole, la poliomyélite, la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la pneumonie, ou encore la diarrhée. Pourtant, des traitements simples, une bonne hygiène, une meilleure alimentation et un accès à des services de santé de qualité pourraient leur sauver la vie.

230 millions d'enfants vivent dans des pays touchés par des crises ou par la guerre.

Les enfants comptent pour près de 50 % des réfugiés dans le monde.

Pour fuir la guerre civile qui fait rage en Syrie, Moissa, 4 ans, et ses parents ont traversé la Turquie. Au terme d’un voyage épuisant, ils ont embarqué à bord d’un canot de fortune sur la mer Egée, pour rejoindre l’île de Chios en Grèce. Profondément choquée, Moissa ne se nourrit plus. Désespérée, sa mère s’est tournée vers les équipes de Médecins du Monde dans le centre de rétention où la famille attend son laisser-passer pour l’Europe.
Dans des contextes de catastrophe naturelle ou de violence extrême, les enfants sont les plus vulnérables. Blessés, traumatisés, parfois séparés de leur famille, ils sont particulièrement exposés aux dangers et aux maladies. Contraints à vivre dans des conditions sanitaires dramatiques, sans accès aux structures de santé, ils ont un besoin urgent de soins et de protection.

27 millions d’enfants sont menacés de pauvreté ou d’exclusion sociale en Europe.

La crise économique et sociale les rend encore plus vulnérables.

Depuis 3 ans, Sonia vit en Allemagne avec sa famille. A 8 ans, ses parents l’ont inscrite dans une école de Munich. Mais pour pouvoir poursuivre sa scolarité, elle doit être vaccinée contre les maladies infantiles. Sans assurance maladie et sans ressources, sa famille n’a jamais pu l’emmener consulter un généraliste. Dans la clinique de Médecins du Monde, Sonia pourra enfin recevoir les vaccins qui lui permettront de retourner à l’école.
L’Europe est le berceau des droits humains. Pourtant, l’égalité face à la santé reste un défi. La crise européenne a frappé de plein fouet les plus fragiles et cette nouvelle pauvreté a des conséquences redoutables sur les enfants. Beaucoup n’ont pas accès aux soins, notamment à la vaccination, ne mangent pas à leur faim ou sont mal logés. Plus que jamais, un système de santé gratuit et accessible à tous en Europe est nécessaire.

Protéger les enfants est un devoir.

Depuis 35 ans, Médecins du Monde se bat pour protéger et soigner les plus vulnérables. Les enfants sont les premières victimes de la pauvreté, de la violence ou de la maladie. Il est urgent de prendre soin d’eux.
La plupart des enfants pleurent à l’idée de voir le docteur. Avec leurs piqûres, leurs aiguilles, leur matériel et leurs médicaments, nos médecins du monde consacrent pourtant toute leur énergie à accompagner et à soigner chaque enfant dans le besoin, sans aucune discrimination.
soutenir notre combat

Sur le terrain

A Cotonou, au Bénin, Médecins du Monde soutient la Maison du Soleil, un centre d’accueil qui prend en charge de jeunes adolescentes et leurs enfants.
Parce qu’elles deviennent mères alors qu’elles ne sont elles-mêmes que des enfants, parce que leurs familles les rejettent, des jeunes filles et leurs bébés trouvent refuge à la Maison du Soleil. Là, ils reçoivent l’attention et les soins dont ils ont besoin pour grandir et retrouver le sourire

AIDEZ-NOUS À FAIRE PLEURER DES ENFANTS.

Votre soutien est déterminant dans notre combat pour la santé des enfants.

Faites un don
4880
ENFANTS ONT PLEURÉ GRÂCE À VOS DONS

FAQ

Pourquoi cette campagne ?

Depuis plus de 35 ans, nous protégeons et soignons les plus démunis à travers le monde. Les enfants, premières victimes de la pauvreté, de la violence ou de la maladie sont parmi les plus vulnérables. Plus que jamais, nous avons besoin de l’aide et de la générosité du public pour financer nos programmes de soins qui leur sont destinés. C’est pourquoi nous avons décidé de consacrer une campagne internationale à la cause des enfants.

Pourquoi #makeachildcry ?

Si un point commun existe entre tous les enfants, c’est bien leur appréhension face au médecin. Ce n'est pas tant le docteur qui fait peur aux jeunes enfants que le fait d'être examiné avec de drôles d'instruments. Regarder dans les oreilles avec un otoscope, effectuer un vaccin avec une seringue, ouvrir la bouche avec l'abaisse-langue sont des gestes intrusifs auxquels les tout-petits sont parfois extrêmement sensibles. Certains pleurent, d'autres appréhendent énormément mais arrivent à dépasser leurs craintes. Cette réalité, nos médecins, pédiatres et infirmiers sur le terrain y sont confrontés au quotidien et s’assurent de mettre les enfants en confiance pendant les consultations. Cependant le réflexe de crainte demeure. Il ne remet pas en question l’importance de l’acte de soins qui peut sauver des vies.

La protection des enfants est une cause essentielle. Défendue par de nombreuses ONG, elle est le plus souvent représentée par le simple constat de leur souffrance. Avec #makeachildcry, nous cherchons à transmettre un message différent, qui met en avant l’action positive contre cette souffrance.

Cette campagne appelle à la générosité du grand public. Par votre don vous permettez à un enfant de consulter un médecin, au risque de le faire pleurer. Notre objectif est de donner accès aux soins à tous les enfants sans discrimination, d’où qu’ils viennent et où qu’ils soient.

Comment le tournage s’est-il déroulé ?

Lorsqu’il s’agit de filmer des enfants, la procédure est très réglementée. La présence de l’enfant sur le plateau ne doit pas dépasser 2 heures et ce dernier doit obligatoirement être accompagné de ses parents. Sa rémunération est versée sur un compte bloqué jusqu’à sa majorité.

Pour cette campagne, nous avons collaboré avec le photographe-réalisateur Achim Lippoth, reconnu pour son savoir-faire dans la photographie d’enfants.

Les acteurs de la campagne sont pour la plupart des médecins ou infirmiers volontaires de Médecins du Monde. Ils connaissent précisément les gestes à effectuer pour simuler l’acte de soin. L’aiguille pour le faux vaccin a bien évidemment été limée pour éviter tout accident.

Comment avez-vous fait pour faire pleurer ces enfants ?

Nous avons choisi volontairement des enfants âgés entre 3 et 4 ans. À cet âge, les pleurs sont encore très fréquents au quotidien et l’enfant peut verbaliser son émotion.

Deux techniques ont été utilisées pour déclencher les pleurs :

  • les parents s’éloignent volontairement du plateau de tournage,
  • les parents retirent un jouet avec lequel l’enfant s’amuse.

L’enfant est ensuite très rapidement rassuré et la démarche lui est expliquée par les parents et le personnel soignant.

Remerciements

Nous tenons à remercier l’ensemble des intervenants qui ont participé à cette campagne. À commencer par le réalisateur Achim Lippoth, qui a accepté de mettre son expérience au service de ce projet. La production Magali Films, qui nous a permis de le réaliser avec un budget limité. L’ensemble de l’équipe DDB Paris pour cette belle idée et pour leur professionnalisme. Nos médecins bénévoles qui ont généreusement accepté de figurer dans la campagne. L'équipe de la Maison du Soleil et Médecins du Monde Suisse au Bénin, qui nous ont accueillis pour les besoins du documentaire. Et enfin les enfants et leurs parents sans qui la campagne n’aurait pu voir le jour.

Copyright Médecins du Monde 2015, tous droits réservés.

Création : DDB Paris.


Réalisation web : Neuvième Page.

Réalisation vidéo : Magali Films & Bundle Productions.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de données personelles.